Catégories

Catégories

Il y a 85 produits.

Affichage 13-24 de 85 article(s)

Filtres actifs

Acacia cardiophylla Acacia cardiophylla
Acacia cardiophylla

Originaire de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie, le « mimosa de Wyalong » (son nom commun) est particulièrement apprécié et populaire comme arbre d'ornement pour son feuillage très attrayant comme pour sa floraison. C'est un mimosa de relative envergure qui dépasse rarement les 3 mètres de haut et qui peut prendre la forme d'un bel arbuste arrondi ou d'un petit arbre rond que l'on maîtrise facilement en le taillant après la floraison. Il se développe plutôt en largeur. A la pépinière, nous en avons intégré plusieurs à une haie végétale assez basse et ils enchantent nos visiteurs avec leur incroyable floraison qui commence dès la fin du mois de février.

Ses feuilles sont composées bipennées et particulièrement petites d'un gris vert qui tire vers le vert bronze, assez longues. Elles sont raffinées et graciles et lui donne une élégance particulière et une touche d'originalité par rapport à d'autres variétés aux feuilles plus grandes. Son nom latin provient de la forme de ses folioles (qui composent les feuilles) qui ont une forme arrondie comme un cœur. Sa floraison est extraordinaire et vraiment impressionnante puisque les fleurs poussent en masse jusqu’à occulter presque complètement le feuillage. Elles sont d'un jaune foncé qui paraît parfois presque orangé. L'Acacia cardiophylla semble aussi bien résister aux embruns marins, c'est un mimosa généreux et magnifique toute l'année !

Origine : Nouvelle-Galles du Sud (Australie).

Hauteur : de 2 à 3,5 mètres.

Largeur : 3 mètres et plus.

Multiplication de greffe (ne drageonne pas et tolère les sols calcaires).

36,20 €
En rupture
de stock
Acacia caven Acacia caven
Acacia caven

L'Acacia caven est un petit arbre de 2 à 3 mètres de haut, au port naturellement harmonieux et étalé en forme de parasol. Les feuilles sont petites et bipennées et rappellent celles du mimosa d'hiver en miniature. Chacune de ses feuilles est munie d'une paire d'épines courtes de couleur blanche. Lorsque les hivers sont plus rudes, le caven peut être complètement caduc et donne un effet très lumineux dans le jardin avec sa parure d'épines blanchâtres. La floraison est caractérisée par de très gros glomérules jaune soutenu, presque orangé, qui apparaissent sur l'ensemble des rameaux et avant que les feuilles ne repoussent. Originaire de la savane chilienne, c'est un mimosa facile de culture, qui s'adapte naturellement aux sols calcaires, avec une très bonne résistance à la sécheresse comme au froid (jusqu'à -12°C !). De part son faible étalement, il est parfait pour un petit jardin sec et est particulièrement original.

Origine : Chili.

Hauteur : de 2 à 4 mètres.

Largeur : 3 mètres et plus.

Multiplication de semis. 

31,70 €
Acacia chinchillensis Acacia chinchillensis
Acacia chinchillensis

L'Acacia chinchillensis est un mimosa originaire d'une zone très localisée près de Chinchilla dans le sud-est de l'état du Queensland en Australie. Même dans son pays d'origine il est considéré comme vulnérable et rare de par sa faible propagation géographique. C'est un arbuste nain qui ne dépasse pas les 2 mètres de haut et de large et qui se développe en multi-troncs avec de longs rameaux souples et arrondis, recouverts d'un duvet blanchâtre. Ses feuilles sont composées bipennées, comme le mimosa d'hiver, mais sont plus fines et découpées, d'un vert qui se grise en été. Avec son feuillage aéré et clairsemé, il est comme un beau nuage vaporeux pour le jardin, et il pousse comme un petit parasol, formant une belle cépée, qui se densifie lorsqu'on le taille après la floraison. Les fleurs se développent en grappes sur la partie terminale des rameaux, elles sont remarquables et d'un beau jaune vif couleur or.

Le "mimosa de Chinchilla" aime les sols drainants, résiste bien à la sécheresse, et pourra être planté sur un talus ou dans un petit jardin pour lui donner une belle originalité. Il permet aussi de lutter efficacement contre l'érosion et s'épanouit parfaitement en potée fleurie. Un mimosa rare et raffiné !

Origine : Queensland (Australie).

Hauteur : jusqu'à 2 mètres.

Largeur : jusqu'à 2 mètres.

Multiplication de semis.

31,70 €
En rupture
de stock
Acacia covenyi Acacia covenyi
Acacia covenyi

Ce mimosa, unique et singulier, est originaire d'une zone très localisée du sud-est de l'Australie où il reste encore rare à l'état naturel. Son port est compact et érigé comme un bel arbuste de 3 à 4 mètres de haut et de large. Les feuilles imbriquées sur les tiges assurent un effet très dense et occultant et le feuillage est particulièrement surprenant de couleur gris argenté, très décoratif et lumineux toute l'année. En Italie, on nous l'achète pour la culture de la feuille coupée utilisée en bouquet tant elle est admirable. Compact, il possède un bon pouvoir occultant et s'intègre parfaitement dans une haie libre même s'il est majestueux en isolé. A la pépinière, nous l'avons associé à d'autres arbustes de croissance rapide tels que Buddleja officinalis ou Retama monosperma

Si son feuillage est exceptionnel, sa floraison est tout aussi spectaculaire, parfumée et offre un contraste saisissant entre l'or des glomérules et le bleu argenté des feuilles. C'est un mimosa de collection, qui de plus résiste bien au froid, que nous avons introduit et acclimaté et dont nous sommes particulièrement fiers !

Origine : Nouvelle-Galles du Sud (Australie).

Hauteur : 3 mètres et plus.

Largeur : 3 mètres et plus.

Multiplication de greffe (ne drageonne pas et supporte la terre calcaire). 

45,70 €
Acacia cultriformis Acacia cultriformis
Acacia cultriformis

L'Acacia cultriformis tire son nom de la forme caractéristique de ses phyllodes en forme de lame de couteau (culter en latin) même s'il ne sont ni piquants, ni tranchants ! C'est un des mimosas les plus populaires de part le monde et s'il est originaire d'Australie, on le cultive en Amérique, en Afrique et en Asie pour ses caractéristiques ornementales indéniables mais aussi pour fabriquer des teintures jaunes et vertes (depuis ses fleurs et ses graines) et pour en consommer les fleurs en beignets. Il a de nombreux atouts !

On apprécie particulièrement son feuillage si singulier, triangulaire, de couleur gris-bleu argenté et qui couvre l'ensemble des rameaux. Cultivé en plein soleil, il forme une belle masse naturellement ronde et compacte. Il nécessite peu d'entretien, résiste particulièrement bien au sec et il n'est même pas nécessaire de le tailler. Il est ainsi idéal dans une haie libre, mais on le voit aussi à Bormes planté en masse ou en isolé pour le plus bel effet ! Il semble aussi résister relativement bien aux embruns même si nous continuons nos recherches sur son acclimatation et il préfère les sols acides, neutres ou avec très peu de calcaire actif (sauf s'il est issu de greffe). Sa floraison est tout aussi spectaculaire. Dès la fin de l'hiver, la partie terminale de ses rameaux se couvre entièrement d'épais glomérules jaune foncé, compacts et denses, au parfum entêtant !

Origine : Nouvelles-Galles du Sud et Queensland (Australie).

Hauteur : de 2,5 à 3,5 mètres.

Largeur : de 2,5 à 3 mètres.

Nous le multiplication de semis et de greffe. Privilégiez un Acacia cultriformis issu de greffe pour une culture en terrain calcaire. Le mimosa de semi convient à la plantation en pot ou en terrain neutre et acide.

31,70 €
Acacia cyclops Acacia cyclops
Acacia cyclops

Le cyclops est un arbuste originaire des littoraux du sud-ouest australien qui pousse au bord de l'océan sur des dunes sablonneuses exposées au vent et au soleil. Il a un port compact, naturellement plus large que haut (jusqu'à 3 mètres) pour résister aux rafales et il peut prendre un peu plus de hauteur s'il est planté à l'abri ou à l'intérieur des terres. Il résiste parfaitement au sel et aux embruns ce qui en fait un allié original pour structurer un bord de mer ou une plage. On l'utilise depuis plusieurs décennies dans le monde entier, en Amérique ou en Afrique surtout, pour consolider les littoraux ou les terrains sujets à l'érosion.

Son feuillage est dense, composé de longs phyllodes rainurés d'un beau vert foncé, et est particulièrement occultant pour un brise-vue végétal par exemple. Les jeunes pousses se teintent de pourpre au printemps et il connaît une période de floraison intéressante, en pleine période estivale en juillet et août, mais on le voit encore fleurir sporadiquement jusqu'au milieu de l'automne. Généralement, plus il sera exposé au soleil, plus sa floraison sera longue même s'il pousse très bien en mi-ombre. Son nom provient de ses graines, impressionnantes, orangées et pourpres, à l'allure toute cyclopéenne !

Origine : Australie méridionale, Australie Occidentale.

Hauteur : de 1 à 3 mètres.

Largeur : 2,5 mètres et plus.

Multiplication de semis.

40,70 €
Acacia dealbata 'Gaulois Astier' Acacia dealbata 'Gaulois Astier'
Acacia dealbata 'Gaulois Astier'

L’Acacia dealbata : c'est le mimosa le plus connu en France depuis son introduction au XIXe siècle sur la Côte d’Azur dont il envahi les massifs et les bords de route de l’Esterel, du Tanneron et des Maures. C’est celui que nous appelons communément le « mimosa sauvage ». En Australie, d’où il est originaire, ce n’est pas du tout le mimosa le plus célèbre et c’est l’Acacia pycnantha qui lui a volé la vedette ! C’est l’histoire qui en a fait le symbole du littoral du sud-est de la France et on raconte que le premier dealbata est planté à Cannes en 1864 par l’horticulteur Gilbert Nabonnaud dans les jardins du Château de la Bocca. Il est originaire de la Nouvelle-Galles du Sud, des états de Victoria, d’Australie Occidentale et de Tasmanie où il peut atteindre les 30 mètres de haut. Ici, il est plus modeste mais dépasse souvent les 10 mètres à l’âge adulte. Il est reconnaissable à son bois blanchâtre (dealbata en latin) et surtout à sa feuille composée bipennée bleutée qui tend vers l’argenté à la saison sèche, il porte d’ailleurs le nom commun de « mimosa argenté » en Australie (silver wattle). C’est une plante très invasive qui drageonne et repousse depuis les racines. C’est pour cette raison que nous ne commercialisons pas l’Acacia dealbata sous sa forme botanique, nous ne produisons que des cultivars greffés dont les racines ne sont pas invasives ni puissantes et dont la floraison est plus généreuse.

Nous produisons principalement les cultivars horticoles que nous appelons communément le « mimosa d'hiver » c'est-à-dire le ‘Gaulois’, le ‘Gaulois Astier’, le ‘Granet’, le ‘Mirandole’, le ‘Mirandole X’ (aussi appelé ‘Radiant’), le ‘Mireille’, le ‘Président Doumergue’ et le ‘Rêve d’Or’ ainsi que la version couvre-sol de l’Acacia dealbata : le ‘Pendula’ que nous greffons aussi en demi-tige. Jetez un œil à leur différentes fiches produits sur le site et trouvez le dealbata qui vous convient le mieux !

Le ‘Gaulois Astier’ : c’est une des variétés emblématiques de la Côte d'Azur utilisée par les mimosistes qui cultivent le mimosa pour la fleur coupée, le 'Gaulois Astier' est l’une des variétés que l'on retrouve le plus fréquemment chez les fleuristes pendant sa période de floraison en février-mars. Comme la variété 'Gaulois', la floraison est spectaculaire, en grappes terminales et axillaires. Ses fleurs sont parfumées avec de gros glomérules soyeux et veloutés d'un jaune vif, légèrement plus petits que ceux du ‘Gaulois’ ou de l’Acacia decurrens ‘Latifolia’. Les caractéristiques qui le diffèrent de la variété 'Gaulois' sont ses feuilles d'un beau vert foncé, légèrement plus brillant, lustré et vernissé, mais seul un connaisseur est capable de les différencier véritablement ! C'est un arbre de grand développement au port érigé de 5 à 8 mètres, parfois plus, et de croissance rapide. En ornement, il est conseillé de le tailler fortement après la floraison pour garantir un port harmonieux, favoriser une belle floraison l’année suivante et limiter la casse des branches par le vent.

Origine horticole française.

Hauteur : 4 mètres et plus.

Largeur : 4 mètres et plus.

Multiplication de greffe (ne drageonne pas et tolère les sols calcaires).

36,20 €
Acacia dealbata 'Gaulois' Acacia dealbata 'Gaulois'
Acacia dealbata 'Gaulois'

L’Acacia dealbata : c'est le mimosa le plus connu en France depuis son introduction au XIXe siècle sur la Côte d’Azur dont il envahi les massifs et les bords de route de l’Esterel, du Tanneron et des Maures. C’est celui que nous appelons communément le « mimosa sauvage ». En Australie, d’où il est originaire, ce n’est pas du tout le mimosa le plus célèbre et c’est l’Acacia pycnantha qui lui a volé la vedette ! C’est l’histoire qui en a fait le symbole du littoral du sud-est de la France et on raconte que le premier dealbata est planté à Cannes en 1864 par l’horticulteur Gilbert Nabonnaud dans les jardins du Château de la Bocca. Il est originaire de la Nouvelle-Galles du Sud, des états de Victoria, d’Australie Occidentale et de Tasmanie où il peut atteindre les 30 mètres de haut. Ici, il est plus modeste mais dépasse souvent les 10 mètres à l’âge adulte. Il est reconnaissable à son bois blanchâtre (dealbata en latin) et surtout à sa feuille composée bipennée bleutée qui tend vers l’argenté à la saison sèche, il porte d’ailleurs le nom commun de « mimosa argenté » en Australie (silver wattle). C’est une plante très invasive qui drageonne et repousse depuis les racines. C’est pour cette raison que nous ne commercialisons pas l’Acacia dealbata sous sa forme botanique, nous ne produisons que des cultivars greffés dont les racines ne sont pas invasives ni puissantes et dont la floraison est plus généreuse.

Nous produisons principalement les cultivars horticoles que nous appelons communément le « mimosa d'hiver » c'est-à-dire le ‘Gaulois’, le ‘Gaulois Astier’, le ‘Granet’, le ‘Mirandole’, le ‘Mirandole X’ (aussi appelé ‘Radiant’), le ‘Mireille’, le ‘Président Doumergue’ et le ‘Rêve d’Or’ ainsi que la version couvre-sol de l’Acacia dealbata : le ‘Pendula’ que nous greffons aussi en demi-tige. Jetez un œil à leur différentes fiches produits sur le site et trouvez le dealbata qui vous convient le mieux !

Le 'Gaulois' : c'est un cultivar de l'Acacia dealbata d’origine française qui a été sélectionné par l’horticulteur varois Honoré Tournaire. C’est la variété horticole par excellence tant ses généreuses grappes de gros glomérules (les plus gros que l’on puisse trouver avec l’Acacia decurrens ‘Latifolia’) sont abondantes et que son parfum est entêtant. De végétation rapide et importante, ses grandes feuilles composées bipennées sont de couleur vert foncé et mat (comparé à son cousin, le 'Gaulois Astier', aux feuilles plus brillantes). En le taillant chaque année après la floraison, on peut le maintenir à l'âge adulte à une hauteur de 4 mètres même s'il peut pousser plus et rapidement. La taille est aussi conseillée pour limiter la prise au vent - ses branches peuvent être cassantes - et pour obtenir une floraison encore plus abondante l'année suivante. Le mimosa 'Gaulois' est idéal pour se masquer d'un vis-à-vis et pour faire un écran végétal, intégré dans une haie libre aussi. Planté en isolé, il est majestueux ! Lorsqu'il est issu de bouture ou de marcotte, il ne convient pas aux terrains calcaires.

Origine horticole française.

Hauteur : 4 mètres et plus.

Largeur : 4 mètres et plus.

Multiplication de greffe (ne drageonne pas et tolère les sols calcaires).

36,20 €
Acacia dealbata 'Mirandole X' Acacia dealbata 'Mirandole X'
Acacia dealbata 'Mirandole X'

L’Acacia dealbata : c'est le mimosa le plus connu en France depuis son introduction au XIXe siècle sur la Côte d’Azur dont il envahi les massifs et les bords de route de l’Esterel, du Tanneron et des Maures. C’est celui que nous appelons communément le « mimosa sauvage ». En Australie, d’où il est originaire, ce n’est pas du tout le mimosa le plus célèbre et c’est l’Acacia pycnantha qui lui a volé la vedette ! C’est l’histoire qui en a fait le symbole du littoral du sud-est de la France et on raconte que le premier dealbata est planté à Cannes en 1864 par l’horticulteur Gilbert Nabonnaud dans les jardins du Château de la Bocca. Il est originaire de la Nouvelle-Galles du Sud, des états de Victoria, d’Australie Occidentale et de Tasmanie où il peut atteindre les 30 mètres de haut. Ici, il est plus modeste mais dépasse souvent les 10 mètres à l’âge adulte. Il est reconnaissable à son bois blanchâtre (dealbata en latin) et surtout à sa feuille composée bipennée bleutée qui tend vers l’argenté à la saison sèche, il porte d’ailleurs le nom commun de « mimosa argenté » en Australie (silver wattle). C’est une plante très invasive qui drageonne et repousse depuis les racines. C’est pour cette raison que nous ne commercialisons pas l’Acacia dealbata sous sa forme botanique, nous ne produisons que des cultivars greffés dont les racines ne sont pas invasives ni puissantes et dont la floraison est plus généreuse.

Nous produisons principalement les cultivars horticoles que nous appelons communément le « mimosa d'hiver » c'est-à-dire le ‘Gaulois’, le ‘Gaulois Astier’, le ‘Granet’, le ‘Mirandole’, le ‘Mirandole X’ (aussi appelé ‘Radiant’), le ‘Mireille’, le ‘Président Doumergue’ et le ‘Rêve d’Or’ ainsi que la version couvre-sol de l’Acacia dealbata : le ‘Pendula’ que nous greffons aussi en demi-tige. Jetez un œil à leur différentes fiches produits sur le site et trouvez le dealbata qui vous convient le mieux !

Le 'Mirandole X' : c’est une variété emblématique de la Côte d‘Azur au même titre que son cousin le ‘Mirandole’ apprécié pour sa floraison spectaculaire en grappes terminales et axillaires très généreuse et parfumée avec des glomérules duveteux d’un beau jaune vif. Les mimosistes qui le cultivent pour la fleur coupée lui donne aussi le nom de ‘Radiant’. Ses rameaux poussent aussi en un élégant et léger zigzag veinés de rouge et ses jeunes pousses sont légèrement argentées et blanchâtres. Sa particularité est de fleurir de manière très précoce, c’est la variété d’Acacia dealbata qui fleurit le plus tôt, parfois dès le début du mois de décembre et la floraison se chevauche avec celle du ‘Mirandole’. Les deux variétés sont difficiles à différencier pour un amateur. Il inonde les étals des fleuristes à Noël et enchante les amateurs de mimosa jusqu’au mois de janvier. C’est un arbre au développement au port érigé de 5 à 8 mètres de haut, parfois plus. En ornement, il est conseillé de la tailler fortement après floraison pour garantir un port harmonieux et limiter la casse des branches par le vent.

Origine horticole française.

Hauteur : 4 mètres et plus.

Largeur : 4 mètres et plus.

Multiplication de greffe (ne drageonne pas et tolère les sols calcaires).

36,20 €
En rupture
de stock
Acacia dealbata 'Mirandole' Acacia dealbata 'Mirandole'
Acacia dealbata 'Mirandole'

L’Acacia dealbata : c'est le mimosa le plus connu en France depuis son introduction au XIXe siècle sur la Côte d’Azur dont il envahi les massifs et les bords de route de l’Esterel, du Tanneron et des Maures. C’est celui que nous appelons communément le « mimosa sauvage ». En Australie, d’où il est originaire, ce n’est pas du tout le mimosa le plus célèbre et c’est l’Acacia pycnantha qui lui a volé la vedette ! C’est l’histoire qui en a fait le symbole du littoral du sud-est de la France et on raconte que le premier dealbata est planté à Cannes en 1864 par l’horticulteur Gilbert Nabonnaud dans les jardins du Château de la Bocca. Il est originaire de la Nouvelle-Galles du Sud, des états de Victoria, d’Australie Occidentale et de Tasmanie où il peut atteindre les 30 mètres de haut. Ici, il est plus modeste mais dépasse souvent les 10 mètres à l’âge adulte. Il est reconnaissable à son bois blanchâtre (dealbata en latin) et surtout à sa feuille composée bipennée bleutée qui tend vers l’argenté à la saison sèche, il porte d’ailleurs le nom commun de « mimosa argenté » en Australie (silver wattle). C’est une plante très invasive qui drageonne et repousse depuis les racines. C’est pour cette raison que nous ne commercialisons pas l’Acacia dealbata sous sa forme botanique, nous ne produisons que des cultivars greffés dont les racines ne sont pas invasives ni puissantes et dont la floraison est plus généreuse.

Nous produisons principalement les cultivars horticoles que nous appelons communément le « mimosa d'hiver » c'est-à-dire le ‘Gaulois’, le ‘Gaulois Astier’, le ‘Granet’, le ‘Mirandole’, le ‘Mirandole X’ (aussi appelé ‘Radiant’), le ‘Mireille’, le ‘Président Doumergue’ et le ‘Rêve d’Or’ ainsi que la version couvre-sol de l’Acacia dealbata : le ‘Pendula’ que nous greffons aussi en demi-tige. Jetez un œil à leur différentes fiches produits sur le site et trouvez le dealbata qui vous convient le mieux !

Le 'Mirandole' : comme ses cousins de la variété dealbata, le 'Mirandole' est un cultivar très prisé par les mimosistes pour la culture de la fleur coupée grâce à sa floraison spectaculaire et son parfum entêtant. Même si ses glomérules sont légèrement plus petits que ceux du ‘Gaulois’, il reste un incontournable pour les amateurs de bouquets ! Son feuillage est dense et occultant avec des feuilles composées bipennées de couleur vert sombre et mat, légèrement duveteuses, qui ont tendance à se rétracter le soir venu. Ses jeunes pousses sont d’un vert plus tendre, légèrement dorées à leur extrémité et ses rameaux souples poussent en un léger zigzag élégant et régulier. Sa floraison commence vers Noël et dure tout le mois de janvier, parfois jusque début février, mais elle peut parfois être plus précoce et commencer plus tôt avant les fêtes. Pour une floraison encore plus précoce, jetez un œil au ‘Mirandole X’ ! Il faudra bien le tailler après la floraison pour le ramifier un peu, lui donner un port plus compact et résistant au vent et pour favoriser la floraison l'année suivante.

Origine horticole française

Hauteur : 4 mètres et plus.

Largeur : 4 mètres et plus.

Multiplication de greffe (ne drageonne pas et tolère les sols calcaires).

36,20 €
Acacia dealbata 'Mireille' Acacia dealbata 'Mireille'
Acacia dealbata 'Mireille'

L’Acacia dealbata : c'est le mimosa le plus connu en France depuis son introduction au XIXe siècle sur la Côte d’Azur dont il envahi les massifs et les bords de route de l’Esterel, du Tanneron et des Maures. C’est celui que nous appelons communément le « mimosa sauvage ». En Australie, d’où il est originaire, ce n’est pas du tout le mimosa le plus célèbre et c’est l’Acacia pycnantha qui lui a volé la vedette ! C’est l’histoire qui en a fait le symbole du littoral du sud-est de la France et on raconte que le premier dealbata est planté à Cannes en 1864 par l’horticulteur Gilbert Nabonnaud dans les jardins du Château de la Bocca. Il est originaire de la Nouvelle-Galles du Sud, des états de Victoria, d’Australie Occidentale et de Tasmanie où il peut atteindre les 30 mètres de haut. Ici, il est plus modeste mais dépasse souvent les 10 mètres à l’âge adulte. Il est reconnaissable à son bois blanchâtre (dealbata en latin) et surtout à sa feuille composée bipennée bleutée qui tend vers l’argenté à la saison sèche, il porte d’ailleurs le nom commun de « mimosa argenté » en Australie (silver wattle). C’est une plante très invasive qui drageonne et repousse depuis les racines. C’est pour cette raison que nous ne commercialisons pas l’Acacia dealbata sous sa forme botanique, nous ne produisons que des cultivars greffés dont les racines ne sont pas invasives ni puissantes et dont la floraison est plus généreuse.

Nous produisons principalement les cultivars horticoles que nous appelons communément le « mimosa d'hiver » c'est-à-dire le ‘Gaulois’, le ‘Gaulois Astier’, le ‘Granet’, le ‘Mirandole’, le ‘Mirandole X’ (aussi appelé ‘Radiant’), le ‘Mireille’, le ‘Président Doumergue’ et le ‘Rêve d’Or’ ainsi que la version couvre-sol de l’Acacia dealbata : le ‘Pendula’ que nous greffons aussi en demi-tige. Jetez un œil à leur différentes fiches produits sur le site et trouvez le dealbata qui vous convient le mieux !

Le ‘Mireille’ : c’est une variété horticole d'origine française très populaire dans le sud de la France sans doute grâce à son nom qui rappelle la Provence de Frédéric Mistral et sa floraison si singulière et unique. Ses glomérules s’épanouissent très proches les uns des autres de manière très serrée qu’il en devient difficile de les distinguer, ils forment une masse mousseuse et douce comme du velours avec un bel aspect cotonneux. C’est cette caractéristique qui lui a donné le surnom de « mimosa double ». C'est un arbre relativement petit, au port érigé, de 3 à 5 mètres de haut. Les feuilles composées bipennées sont plus petites et d'un beau vert sombre, elles ont tendance à recroqueviller parfois à leurs extrémités ; les jeunes pousses sont d'un vert plus tendre. Il est relativement plus petit, dense et compact que ses cousins issus de l’Acacia dealbata.

Origine horticole française.

Hauteur : de 3 à 5 mètres.

Largeur : 4 mètres.

Multiplication de greffe (ne drageonne pas et tolère les sols calcaires).

36,20 €
En rupture
de stock
Acacia dealbata 'Pendula' 1/2 tige Acacia dealbata 'Pendula' 1/2 tige
Acacia dealbata 'Pendula' 1/2 tige

L’Acacia dealbata : c'est le mimosa le plus connu en France depuis son introduction au XIXe siècle sur la Côte d’Azur dont il envahi les massifs et les bords de route de l’Esterel, du Tanneron et des Maures. C’est celui que nous appelons communément le « mimosa sauvage ». En Australie, d’où il est originaire, ce n’est pas du tout le mimosa le plus célèbre et c’est l’Acacia pycnantha qui lui a volé la vedette ! C’est l’histoire qui en a fait le symbole du littoral du sud-est de la France et on raconte que le premier dealbata est planté à Cannes en 1864 par l’horticulteur Gilbert Nabonnaud dans les jardins du Château de la Bocca. Il est originaire de la Nouvelle-Galles du Sud, des états de Victoria, d’Australie Occidentale et de Tasmanie où il peut atteindre les 30 mètres de haut. Ici, il est plus modeste mais dépasse souvent les 10 mètres à l’âge adulte. Il est reconnaissable à son bois blanchâtre (dealbata en latin) et surtout à sa feuille composée bipennée bleutée qui tend vers l’argenté à la saison sèche, il porte d’ailleurs le nom commun de « mimosa argenté » en Australie (silver wattle). C’est une plante très invasive qui drageonne et repousse depuis les racines. C’est pour cette raison que nous ne commercialisons pas l’Acacia dealbata sous sa forme botanique, nous ne produisons que des cultivars greffés dont les racines ne sont pas invasives ni puissantes et dont la floraison est plus généreuse.

Nous produisons principalement les cultivars horticoles que nous appelons communément le « mimosa d'hiver » c'est-à-dire le ‘Gaulois’, le ‘Gaulois Astier’, le ‘Granet’, le ‘Mirandole’, le ‘Mirandole X’ (aussi appelé ‘Radiant’), le ‘Mireille’, le ‘Président Doumergue’ et le ‘Rêve d’Or’ ainsi que la version couvre-sol de l’Acacia dealbata : le ‘Pendula’ que nous greffons aussi en demi-tige. Jetez un œil à leur différentes fiches produits sur le site et trouvez le dealbata qui vous convient le mieux !

Le 'Pendula' greffé sur une demi-tige est un arbuste de 1,5 à 2,5 mètres au port pleureur. Les feuilles sont composées bipennées sont d'un beau gris vert, identiques au "mimosa sauvage" Acacia dealbata. Ses grappes de fleurs parfumées, d'un beau jaune vif apparaissent de janvier à février, en formant des cascades de fleurs retombant jusqu'au niveau du sol. De part sa forme de petit "saule pleureur", ce mimosa est beaucoup plus résistant au vent que les mimosas au port érigé. Sa modeste envergure permet également de le protéger facilement avec un voile d'hivernage en cas d'hiver rigoureux. Avec sa silhouette originale et décorative, il est tout à fait adapté aux petits jardins ou à la culture en pot.

Origine horticole française.

Hauteur : de 1 à 2,5 mètres.

Largeur : de 1,5 à 2,5 mètres.

Multiplication de greffe (ne drageonne pas et tolère les sols calcaires).

44,70 €